Les Beaux Yeux d'AymeViolyne

Aymeline est atteinte d’une amblyopie sévère. Elle a été diagnostiquée à l'âge de trois ans, en petite section de maternelle. En fait, le premier ophtalmologue qu'elle a rencontré, a d'abord diagnostiqué une atteinte de la macula. Le hasard de la vie nous a fait rencontrer un autre ophtalmologue qui a diagnostiqué cette amblyopie. Un second hasard, que nous appelons chance aujourd'hui, nous a mis sur le chemin d'un troisième ophtalmologue qui est spécialisé dans cette pathologie et membre du comité français d’étude de cette pathologie.
L'amblyopie sévère d'Aymeline n'était pas opérable. Elle empêchait Aymeline d'avoir une vision en relief. Elle voyait tout à plat et risquait de perdre l'usage d'un de ses yeux.

Après 5 ans de traitement, avec une rechute inquétante, cet ophtalmologue a sauvé les deux yeux de notre fille en lui apprenant à les utiliser séparément. Elle ne devait jamais voir en relief. Elle avait un champ de vision plus large que le nôtre (juxtaposé plutôtque superposé), elle se faisait un malin plaisir à nous narguer, en nous disant qu'elle voyait ses doigts au niveau de ses oreilles.

Nous avons ensuite rencontré ZViolyne en février 2016 et avons choisi d'aider nos enfants à bien grandir en l'utilisant.
Après 3 mois d'utilisation, Aymeline a découvert que sa maman avait des rides qui n'étaient en fait que des plis naso-géniens (plis entre le nez et les joues pour les non-avertis). Puis, quelques jours plus tard,lors d'un câlin de bouts de nez (mimi-esquimau pour les pros des câlins), Aymeline a été surprise de voir que les yeux de sa maman se "montaient dessus" selon ses termes. Cela faisait beaucoup pour une petite fille qui ne voyait que d'un oeil à la fois.
C'est avec des sentiments partagés entre la joie et l'inquiétude que nous sommes donc retournés voir l'ophtalmologue qui la suivait. Il faut préciser que son champ de vision avait rétréci, elle ne voyait plus ses doigts au niveau des oreilles.
Après relecture complète de son dossier et de nouveaux examens, l'ophtalmologue a été obligé de constater, sans l'expliquer, qu'Aymeline développait une vision bi-oculaire avec des notions de perspective, ce qui lui a valu le surnm d'artiste de la famille.

Depuis, elle s'est mise à faire des rollers, elle se rpère dans la foule et dans les vastes espaces inconnus (elle s'était perdue dans son école en janvier...). Et, non contente d'explorer le monde, elle a exploré les océans cet été en faisnat son baptême de plongée en pleine mer.
Bref, elle découvre la vie.

Merci ZViolyne et merci Michel.

Véronique et Jérôme


Partager sur :

RETOUR